La tortue d'Hermann, la plus célèbre des tortues terrestres


La tortue Hermann dans le massif des Maures en France

La tortue d'Hermann est un animal sauvage et une tortue de terre. Elle n'est pas un animal domestique. Lorsque l'on comprend cette différence importante, il est plus facile de s'occuper des tortues Hermann dans un environnement protégé ou dans un cadre domestique. Elle est aussi un animal, protégé dans le monde. Des associations de protection des reptiles ont été créée en France, en Amérique Latine et en Afrique du Sud pour étudier la tortue Hermann. On peut visiter ses centres animaliers pour découvrir les tortues, être formé pour en prendre soin et adopter une tortue. Les naturalistes sont soucieux de l'avenir de l'espèce des tortues car la chasse et les mauvaises connaissances sur ces animaux ont eu raison de leur disparition.

Un rapide portrait de la tortue Hermann

La tortue Hermann est considérée comme le plus vieux vertébré d'Europe. On la rencontre souvent dans le sud de la France entre le Var et la Corse. Sa disparition est due à l'urbanisation et la transformation du littoral méditerranéen, les incendies de forêts fréquents qui est son milieu naturel, l'adoption forcée par des particuliers ou des trafiquants et l'arrêt de techniques agricoles pratiquées pendant plusieurs siècles. On peut la rencontrer vivant par communauté isolée en France, en Espagne et en Italie.

Ce petit animal mesure entre 25 - 30 cm de longueur. Sa carapace ovale est bombée sur le dessus. On peut distinguer des taches de couleurs entre le jaune vert voire orange qui s'assemblent avec des contours noirs nettement apparents. La tortue Hermann possède une plaque cornée supra-caudale coupée en deux. Elle a aussi une griffe à l'extrémité de la queue. On observe qu'elle n'a pas de tubercules cornés sur l'intérieur de la cuisse comme les tortues grecques. Elle a des écailles disposées en 5 rangs au minimum sur l'intérieur des avant-bras. Elle a des petites écailles qui recouvrent l'extérieur de la main. La tortue de terre d'Hermann se reconnaît donc facilement par le ramage de sa carapace. Même si l'on compte trois catégories différentes de tortues (hermanni, hermanni boettegeri et hermanni hercegovinensis) selon leur origine géographique, leur apparence est sensiblement similaire.

La protection de la tortue Hermann

Elle possède un système nerveux central. Elle est donc apte à ressentir la douleur. Pour assurer sa protection, elle vit en captivité dans des conditions dressées par la loi française sur la protection des animaux. Elle a donc le droit de vivre dans des conditions de captivité qui respecte son milieu naturel et qui lui assure une nourriture adéquate en respectant ses règles de reproduction. SOPTOM (Station d'Observation et de Protection des Tortues et de leurs Milieux), le village des tortues dans le sud de la France a su recréer les meilleures conditions pour accueillir des tortues venant du monde entier. L'adoption de tortues se fait sous couvert de ce type d'associations naturistes spécialisées dans le domaine des reptiles. Elles organisent des formations régulièrement pour apprendre les différents points importants de soins des tortues. L'issue de la formation permet souvent d'acquérir une tortue si les naturistes amateurs le désirent. L'adoption d'un animal est une responsabilité qu'il faut suivre pour assurer une vie paisible à la tortue tout au long de sa vie.

2046 vues


Publié par :

Tortue terrestre

Articles sur les tortues les plus consultés par nos visiteurs :
- Nourriture tortue de terre
- Eclosion oeuf tortue
- Sexe tortue : mâle ou femelle ?
- Terrarium tortue de terre


Un superbe livre pour les passionnés :

Tortues terrestres :
Comment les accueillir et les élever
Prix de vente : 13,90 €

Un superbe livre dédié aux tortues terrestres, très complet avec de nombreuses photos et des explications concrêtes pour bien prendre soin de sa tortue terrestre. Si vous aimez les tortues de terre et notamment d'Hermann, ce livre vous comblera à coup sûr !

Retour