La tortue d'Hermann victime des incendies dans le Var


tortue d'hermann dans incendie

Les tortues d’Hermann ont la particularité de vivre à l’état sauvage, notamment en France. Avec les incendies qui ont éclaté dans le sud du pays cet été et plus précisément dans le département du Var, les conséquences ont été dramatiques pour ces reptiles puisque le conservatoire régional d’espaces naturels estime le taux de mortalité de la Tortue d’Hermann dans le var à hauteur de 90%. Un chiffre qui sonne la sirène d’alarme pour la préservation de cette espèce et pour sa capacité à vivre en milieu sauvage.

De lourdes pertes pour cette espèce de tortue protégée

Avec plus de 400 hectares qui sont partis en fumée, le sud de la France a été fortement touché par les incendies pendant la période estivale. Les tortues d’Hermann, qui étaient majoritairement présentes dans les massifs des Maures et de l’Estelle (à proximité de Saint-Tropez), ont été également lourdement touchées par ces feux ravageurs qui ont éclaté dès la fin du mois de juillet.

Les chiffres sont alarmants puisqu’on estime à 90% le taux de mortalité chez cette espèce de tortue terrestre dans cette région de la France.

Avec la violence des vents et des flammes, les tortues qui ont pu être retrouvées sur les lieux n’ont malheureusement pas pu être toutes sauvées. Moins de 10% d’entre elles étaient encore vivantes grâce à leur instinct de survie : face au danger du feu, elles ont pu s’enterrer ou trouver un abri dans une végétation préservée des flammes avant d’être secourues par des secouristes ou par des promeneurs.

La tortue d’Hermann, une espèce menacée

La tortue d’Hermann a la particularité d’être un des reptiles les plus menacés de France et elle est d’ailleurs répertoriée sur la liste rouge des espèces menacées en région PACA.

Pour préserver l’espèce de tortue, il est important de ne pas faire d’erreur si vous en apercevez une : par exemple, il ne faut en aucun cas les ramasser, sauf si elle présente des blessures. Si c’est le cas, et si vous habitez en Provence Alpes Côte d’Azur, vous pouvez la rapporter au village des tortues qui se situe à Carnoules.

L’importance de laisser une tortue dans son habitat naturel

En ramassant une tortue d’Hermann, vous mettez l’espèce en péril car la particularité d’une tortue sauvage (comme toute espèce sauvage d’ailleurs), c’est qu’elle peut s’adapter à son environnement pour se reproduire. Si elle semble en bonne santé, il est dont important de la laisser dans son environnement naturel et de prendre soin de celles qui sont blessées pour qu’elles soient prises en charge au village des tortues. Cette structure pourra leur apporter les soins appropriés et les réintroduire dans leur environnement une fois qu’elles seront soignées.

Le cycle des tortues est très semblable à celui de l’Homme : il faut parfois patienter de douze à treize ans pour que les premières reproductions s’opèrent : un délai qui peut mettre l’espèce en péril, compte tenu des incendies mortels et du retrait des tortues survivantes de leur environnement naturel.

220 vues


Publié par :

Tortue terrestre

Articles sur les tortues les plus consultés par nos visiteurs :
- Nourriture tortue de terre
- Eclosion oeuf tortue
- Sexe tortue : mâle ou femelle ?
- Terrarium tortue de terre


Un superbe livre pour les passionnés :

Tortues terrestres :
Comment les accueillir et les élever
Prix de vente : 13,90 €

Un superbe livre dédié aux tortues terrestres, très complet avec de nombreuses photos et des explications concrêtes pour bien prendre soin de sa tortue terrestre. Si vous aimez les tortues de terre et notamment d'Hermann, ce livre vous comblera à coup sûr !

Retour